Francine, enseignante spécialiste de musique, au primaire
Portfolio numérique Perle



Logo vide
Francine, spécialiste en musique au primaire

 

Francine expérimente Perle depuis quelques mois. Voici les conclusions qu'elle fait à son sujet :

L’expérimentation du portfolio numérique fut très enrichissante pour moi. J’ai manipulé et apprivoisé différents appareils « technologiques » de mon école : camescope numérique, projecteur multimédia, assistant vidéo numérique, appareil photo numérique.
J’ai développé de nouvelles habiletés avec différents logiciels : mise en page dans Word, faire des enregistrements, convertir des fichiers audio, etc…

J’ai aussi approfondi mes connaissances sur le nouveau programme et son application. J'ai pu, entre autres, constater l‘apport important de la métacognition dans le processus d’apprentissage et mon intérêt marqué pour bâtir des situations d’apprentissage et d’évaluation.

Des avantages pour les élèves

À la proposition du portfolio aux élèves, ils ont tout de suite été emballés. Ils ont tout de suite voulu s’approprier cette nouvelle méthode de travail, cette nouvelle façon de compléter un travail. Ils avaient un grand intérêt pour l’insertion des images et des photos. Ils ont aussi développé de nouvelles habiletés à l’intérieur de l’environnement informatique. Pour les élèves qui avaient du retard cela leur a permis de se mettre à niveau. Dans la classe, les élèves experts ont aidé les élèves qui avaient certaines difficultés. Ces élèves ont gagné en estime de soi.

Les élèves sont plus conscients de leurs apprentissages car ils doivent inscrire ou enregistrer à l’intérieur de leur portfolio ce qu’ils ont appris, comment ils ont appris, et ce qu’ils peuvent faire pour s’améliorer.

Les situations d’apprentissage et d’évaluation leur permettent de vivre des projets qui s’étalent sur plusieurs périodes ce qui donne aux élèves le temps d’assimiler un processus d’apprentissage, d’où l’importance de prendre le temps de savoir comment ils font pour apprendre.

Notre expérimentation se résume cette année à l’appropriation de l’environnement du portfolio avec des élèves de 6e année. J’ai choisi ce groupe d’âge pour leur motivation et leur autonomie à l’ordinateur. Les élèves sont très fiers de déposer leurs travaux et de pouvoir les faire écouter ou regarder à leurs parents. Ce qui permet de créer un lien avec la famille d’une façon facile et rapide. Pour un spécialiste en art, la gestion du matériel n’est pas toujours quelque chose de facile. Récupérer les travaux, les déposer dans un local trop petit etc… Avec un ordinateur et un mot de passe, les travaux sont classés dans un endroit virtuel. De plus, nous sauvons des arbres.

Avec 375 élèves, par manque de temps, il est difficile parfois d’encourager un élève qui est bien tranquille en classe. C’est l‘élève qui dérange ou celui qui est verbo- moteur qui prend toute la place. Le portfolio offre la possibilité
d’envoyer un message d’encouragement, de félicitations à  un élève plus « effacé ». C’est une action que j’ai beaucoup appréciée.

Des avantages pour les enseignants

L’an prochain, de concert avec mes collègues de travail, nous utiliserons le portfolio perle pour différentes disciplines. Les élèves utiliseront leur période d’informatique pour travailler sur leur réalisation en musique. La composition des textes  musicaux pourra être corrigée en français avec le titulaire de classe pour faire de l’intégration des matières. Tous ensembles nous ferons de nouveaux pas en informatique. La classe de musique a obtenu un nouvel ordinateur pour les élèves. Ils nous fallaient un ordinateur plus performant. Grâce à notre expérimentation sur le portfolio, il a été plus facile d’être entendu pour notre demande.

La première année, il faut investir plus de temps, développer une nouvelle gestion de son matériel pédagogique, s’approprier ce nouvel environnement. Mais par la suite, je crois que  les enseignants choisiront ce qu’ils voudront reconduire, améliorer et ce qui ne sera plus à refaire.

L’intelligence, pour moi, est collective. C’est au contact des pédagogues, des artistes, des êtres humains de tout genre confondu que l’on apprend. De plus, c’est parfois une idée, une image, l’œuvre d’un artiste qui nous allume, qui nous motive, qui nous porte sur le chemin de la création.
Voilà ce que je veux transmettre à mes élèves…