Métacognition et regard sur les apprentissages- Primaire

 

Intention

Comprendre la compétence Apprécier, situer son rôle dans la formation artistique de l'élève et voir comment l'intégrer dans des situations d'apprentissage et d'évaluation.

Piste d'action 

Afin de mesurer le chemin que vous avez parcouru, nous vous proposons de répondre à quelques questions au choix parmi celles proposées ci-dessous.

1- Quels sont les stratégies et les moyens que j'ai employés pour passer à travers ces pistes d'action ?

2- Quel a été l'apprentissage le plus important sur le plan professionnel pour moi ? Pourquoi ?

3- Quel a été l'apprentissage le plus important sur le plan personnel pour moi ? Pourquoi ?

4- Quel est le point que j’aimerais améliorer ou parfaire comme suite à ces réflexions sur la compétence Apprécier ?

 Quel est le moyen que je compte prendre pour y arriver ?

5- Qu'est-ce qui est devenu plus clair pour moi grâce à la compétence Apprécier ? Qu'est-ce qui est encore nébuleux ?

Pour aller plus loin 

Partager son expérience d'appréciation, (en rouge dans le graphique) c'est la composante de la compétence Apprécier qui fait appel à la métacognition.

Il s'agit pour l'élève de décrire ce qu'il a appris et comment il a appris à travers son expérience d'appréciation. À ne pas confondre avec les autres composantes de la compétence Apprécier elle-même qui demande à l'élève de décrire non pas le processus d'apprendre, mais celui qui touche l'appréciation elle-même.

Cela veut dire que lorsque l'élève parle de son ressenti, qu'il décrit ce qu'il reconnaît comme éléments de contenu, ou encore qu'il fait des liens entre ce qu'il a ressenti et ce qu'il identifie comme éléments de contenu, ou lorsqu'il parle d'un aspect socioculturel d'une œuvre et le met en relation avec son senti ou un élément de contenu, ou encore lorsqu'il porte un jugement critique ou esthétique enrichi de ses différentes observations, alors lorsqu'il fait tout cela, il se situe au niveau des quatre autres composantes de la compétence Apprécier.

Lorsqu'il décrit ce qu'il a appris, comment il l'a appris, ce qui était difficile pour lui, ou facile, comment il s'y est pris, quelle démarche lui facilite la vie, quelles stratégies l'ont aidé, qu'est-ce qu'il pourrait utiliser dans un autre contexte, quelle force il possède, quel nouveau défi serait nécessaire pour franchir une étape de plus, alors là, il est à partager son expérience d'appréciation dans le sens où il partage ce qu'il a appris à travers ce processus d'appréciation. Il peut partager ce qu'il a appris globalement pour son expérience d'appréciation, ou encore le faire pour chacune des quatre composantes de la compétence.

 

 




Métacognition et regard sur les apprentissages-Secondaire

 

Intention

Comprendre la compétence Apprécier, situer son rôle dans la formation artistique de l'élève et voir comment l'intégrer dans des situations d'apprentissage et d'évaluation.

Piste d'action 

Afin de mesurer le chemin que vous avez parcouru, nous vous proposons de répondre à quelques questions au choix parmi celles proposées ci-dessous.

1- Quels sont les stratégies et les moyens que j'ai employés pour passer à travers ces pistes d'action ?

2- Quel a été l'apprentissage le plus important sur le plan professionnel pour moi ? Pourquoi ?

3- Quel a été l'apprentissage le plus important sur le plan personnel pour moi ? Pourquoi ?

4- Quel est le point que j’aimerais améliorer ou parfaire comme suite à ces réflexions sur la compétence Apprécier ?

 Quel est le moyen que je compte prendre pour y arriver ?

5- Qu'est-ce qui est devenu plus clair pour moi grâce à la compétence Apprécier ? Qu'est-ce qui est encore nébuleux ?

 

Pour aller plus loin 

Rendre compte de son expérience d'appréciation (en rouge dans le graphique) c'est la composante de la compétence Apprécier qui fait appel à la métacognition.

Il s'agit pour l'élève de décrire ce qu'il a appris et comment il a appris à travers son expérience d'appréciation. À ne pas confondre avec les autres composantes de la compétence Apprécier elle-même qui demande à l'élève de décrire non pas le processus d'apprendre, mais celui qui touche l'appréciation elle-même.

Cela veut dire que lorsque l'élève repère des éléments expressifs, qu'il dégage ce qu'il reconnaît comme éléments constitutifs, qu'il repère des aspects historiques, qu'il met en relation les éléments retenus, ou encore lorsqu'il porte un jugement critique ou esthétique enrichi de ses différentes observations, alors lorsqu'il fait tout cela, il se situe au niveau des trois autres composantes de la compétence Apprécier.

Lorsqu'il décrit ce qu'il a appris, comment il l'a appris, ce qui était difficile pour lui, ou facile, comment il s'y est pris, quelle démarche lui facilite la vie, quelles stratégies l'ont aidé, qu'est-ce qu'il pourrait utiliser dans un autre contexte, quelle force il possède, quel nouveau défi serait nécessaire pour franchir une étape de plus, alors là, il est à partager son expérience d'appréciation dans le sens où il partage ce qu'il a appris à travers ce processus d'appréciation. Il peut partager ce qu'il a appris globalement pour son expérience d'appréciation, ou encore le faire pour chacune des quatre composantes de la compétence.