Visite guidée : voir les élèves en action.



 

Bienvenue à l’école Jules-Emond de Val-Bélair, C.S. de la Capitale.

Nous entrerons dans le local de musique d'André Dutil.

 




 

Les élèves arrivent dans le local de musique et André rappelle les objectifs, les intentions et les démarches à vivre.

Chaque "bloc" de 8 ateliers est motivé par une situation d'apprentissage. André prend le temps nécessaire pour que les élèves soient bien conscients des intentions pédagogiques et éducatives de cette situation.

 




 

Les équipes se forment et les responsabilités sont assignées.

Un responsable de chaque équipe consulte la feuille du parcours des ateliers pour choisir les fiches qui leurs seront nécessaires.

 




 

Comprendre la feuille du parcours :

  • Les ateliers sont classés par "bloc"
  • Chaque bloc contient 2 modules de 4 ateliers (création, interprétation, appréciation et TIC)
  • À la fin d'un bloc, les élèves auront vécu 8 ateliers,dont 2 en création, 2 en interprétation, 2 en appréciation et 2 en TIC
  • Ex. : l'atelier 102C indique qu'il en est un du bloc1, du module 02 et qu'il concerne la création
  • Ex. : L'atelier 101T indique qu'il en est un du bloc 1, du module 01 et qu'il concerne les TIC
  • La flêche entre deux ateliers indique que ces deux ateliers sont interdépendants et qu'ils" doivent être vécus un à la suite de l'autre
  • Les ateliers sans flêche sont indépendants et pourraient être intervertis si désiré

 




 

Après avoir consulté le parcours du bloc, le ou la responsable de chaque équipe prend les fiches nécessaires à la réalisation de l'atelier.

 




 

Chaque membre de l'équipe reçoit la fiche de l'atelier.

 




 

Voici un exemple de fiche :

On remarque :

  • Le code de la fiche : 101I (bloc 1, module 01, Interprétation)
  • Le titre de la fiche
  • Les défis à réaliser
  • Le déroulement par étapes
  • Le matériel requis

 




 

Voici un deuxième exemple de fiche :

N.B. Chaque atelier est d’une durée d’environ 30 minutes, ce qui permet d’harmoniser les ateliers avec différents horaires et cela laisse aussi du temps au spécialiste et aux élèves pour se préoccuper des processus en lien avec les compétences transversales.

Nous soulignons aussi que quand les élèves sont habitués à fonctionner en ateliers, il est plus facile pour le spécialiste de les observer, de les accompagner et de retenir des éléments qui serviront à leur évaluation.

 




 

L'atelier d'interprétation... Les élèves s'entraident dans l'apprentissage d'une pièce musicale de façon autonome.

 




 

L’atelier d’appréciation… Un ordinateur qui joue les séquences audio, une console d’écouteurs et six écouteurs.

 




 

L’atelier TIC… 4 ordinateurs, 4 modules de sons, 4 claviers musicaux, 4 interface MIDI, 8 écouteurs, logiciels séquenceur et de notation.

Plusieurs configurations d'équipement sont possibles avec des ordinateurs plus ou moins récents.

 




 

L’atelier de création… Ici, l'invention d’une séquence rythmique corporelle.

 




 

Au besoin, on consulte le « Musilexique ».

Un petit fichier texte sur un vieux ordinateur; mais, qui est un référentiel très intéressant pour les élèves, et qui leur apprend à utiliser les TIC de façon autonome pour faire de la recherche.

 




 

Pas déjà fini ! On a eu juste le temps de faire une petite présentation de nos réalisations et de discuter des démarches vécues.

Les responsables rangent l’équipement et le matériel.

 




 

On replace les fiches pour le prochain groupe…